Jane, le renard & moi / Isabelle Arsenault et Fanny Britt : pour le plaisir de se faire raconter une histoire.

Vous savez, avec mon travail, j’ai souvent le temps de feuilleter des livres pour enfants. Parfois, c’est un titre comique qui m’accroche, une image particulièrement jolie, ou un heureux mélange des deux. J’avais déjà entendu parler de l’album-BD Jane, le renard & moimais sans m’y intéresser particulièrement. J’aurais dû. C’est vrai que l’intimidation est un des sujets chauds de l’heure, mais si je n’avais qu’un seul livre à conseiller à une maman de jeune fille qui se fait intimider, ce serait celui-là. Avec une copie de Jane Eyre de Charlotte Brontë tant qu’à y être.
La petite Hélène est victime d’intimidation à l’école et dans les rues de la ville. Il n’y a que chez elle qu’elle a un petit répit et c’est lors de ses moments qu’elle se plonge dans la lecture de Jane Eyre qui devient une sorte de compagne ou de guide. Le renard arrive plus tard, dans un camp, et apporte avec lui un grand changement pour Hélène… Vous verrez! J’apprécie beaucoup l’apport de la lecture à cette histoire. Parfois, c’est en s’identifiant à un personnage que l’on veut agir comme lui et s’en inspirer.

Seulement un petit clin d’oeil ce matin, pour vous rappeler que parfois ça fait du bien de juste se faire raconter une histoire… même si on n’a plus 8 ans et qu’on est pas intimidée à l’école. Mais si vous prévoyez lire Jane Eyre, faites attention, vous saurez déjà la fin.

Advertisements